Une Vietnamienne reçoit le Prix "Jeune femme distinguée"
14/05/2022 07:51
Amy Pham, élève de terminale au lycée Tullahoma, ville homonyme, est devenue la première Vietnamienne aux États-Unis à remporter le Prix "Jeune femme distinguée" (Distinguished Young Women).

>>À Harvard, Phan Thi Ngoc Chân compile et préserve le savoir vietnamien
>>COVID : des jeunes vietnamiens aux États-Unis s’orientent vers Hô Chi Minh-Ville

Le maire de la ville de Tullahoma remet un satisfecit à Amy Pham pour ses résultats scolaires.
Photo : Amy Pham/CVN

Anh Tuoi Pham, le père d’Amy Pham, est originaire de la commune de Tam Thanh dans la province de Quang Nam, au Centre. Sa femme Vivian Pham vient également du Centre, de Dà Nang. Le couple a déménagé aux États-Unis il y a 20 ans et a aujourd’hui cinq filles.

Dans le Tennessee (État du Sud des États-Unis) Amy Pham fait de l’aide aux devoirs pour les enfants. Elle est également très active dans les activités philanthropiques. Elle a notamment remporté pour la première fois un concours inter-collèges avec la participation des élèves de 13 établissements de sa ville.

Une élève douée

Au lycée, Amy Pham est une excellente élève et obtient toujours les meilleurs résultats. En août 2021, elle reçoit un satisfecit de la directrice du Conseil d’éducation de la ville, Catherine Stephens, pour ses résultats.

Amy Pham voue également une passion pour l’aérobic et participe à de nombreux événements sportifs en tant que pom-pom girl lors desquels elle a remporté de nombreux prix.

Fin 2021, Amy se fait un nom au sein de la communauté vietnamienne   aux États-Unis après avoir été élue meilleure candidate du concours "Distinguished Young Women" de l’État du Tennessee. Elle devient la première Américaine d’origine vietnamienne, depuis les 60 ans d’existence du concours, à décrocher le prix. Elle représentera cette région à la dernière phase de la compétition.

Amy Pham et ses parents.
Photo : CTV/CVN

Selon Vivian Pham, la mère d’Amy, le titre de "Distinguished Young Women" peut offrir des expériences utiles et précieuses ainsi qu’améliorer les compétences des jeunes lycéennes. Chaque État envoie ainsi sa meilleure élève pour la dernière phase de la compétition qui se tiendra en juin 2022.

Lancé en 1958, ce prix est le plus grand et le plus ancien programme national de bourses d’études américain pour les lycéennes. Il a changé la vie de plus de 775.000 jeunes femmes à travers le pays avec plus de 112 millions d’USD en espèces de bourses d’études.

Les participantes de "Distinguished Young Women" auront la possibilité de recevoir des bourses accordées par plus de 100 lycées et universités. Plus d’un million d’USD ont été fournis l’année dernière sous forme de bourses universitaires, dont certaines comprenaient des frais de scolarité complets ainsi que des logements dans des établissements de premier ordre.

Stimuler l’énergie positive

Grâce à ses réalisations exceptionnelles, Amy Pham a reçu 5.100 USD dans le cadre d’un programme de bourses d’études à l’échelle de l’État pour les lycéennes d’élite. Elle a également reçu 110.000 USD pour étudier à l’Université de l’Alabama après l’obtention de son diplôme d’études secondaires.

"Je suis très déterminée dans la préparation du concours. J’ai donc fait de mon mieux pour apprendre en classe et pratiquer de nombreuses activités avec des critères et des normes très élevés. Je souhaite également transmettre cette énergie positive aux plus jeunes", a confié la jeune femme.

Amy Pham (centre) reçoit le Prix du concours local d’avocats pour les collégiens.
Photo : CTV/CVN

Les parents d’Amy Pham travaillent dans un salon de manucure. Malgré leurs revenus modestes, ils s’efforcent d’offrir à leurs filles la meilleure éducation possible. Ils n’oublient pas non plus de leur transmettre la culture, la langue et les traditions vietnamiennes.

"Quand nos enfants vont à l’école, ils communiquent en anglais. Cependant, lorsqu’ils sont à la maison, nous parlons vietnamien. Nous souhaitons leur apprendre le mode de vie vietnamien. Mes enfants s’occupent d’autres membres de la famille et demandent toujours notre permission avant de sortir", a partagé Vivian Pham.

Amy Pham a déclaré qu’elle était très fière que ses parents soient vietnamiens. Elle garde toujours les habitudes culturelles vietnamiennes telles que parler vietnamien, porter l’áo dài (tenue traditionnelle vietnamienne), faire des activités familiales à la vietnamienne, porter les cheveux longs...

"J’espère que la pandémie de COVID-19 passera rapidement pour que je puisse retourner au Vietnam. J’y suis déjà allée sept fois. Chaque fois, j’ai découvert à moto de nombreux endroits, en particulier des sites célèbres de la ville de Dà Nang, tels que les montagnes de marbre, la pagode Linh Ung, la zone touristique de Bà Nà", a-t-elle confié.

"J’ai apprécié également de nombreux délicieux plats tels que les nouilles de Quang, les nouilles au bœuf de Huê, les escargots épicés... Mes enseignants et amis américains sont enthousiastes lorsque je leur montre comment parler vietnamien et leur présente la culture vietnamienne ainsi que la préparation de plats vietnamiens", a-t-elle ajouté avec enthousiasme.

Dans le futur, après le concours de "Jeune femme distinguée", Amy Pham a déclaré qu’elle participerait à des événements communautaires afin de servir d’exemple au plus jeunes.
 
Phuong Nga/CVN