Washington et Tokyo comptent envoyer un premier astronaute japonais sur la Lune
23/05/2022 20:51
Les États-Unis et le Japon ont dit lundi 23 mai qu'ils comptaient envoyer un premier astronaute japonais sur la Lune, mais sans fixer de calendrier, une annonce symbolisant le renforcement de la coopération des deux pays dans le domaine spatial.

>>Le premier vol lunaire du programme Artemis aura lieu en août (NASA)
>>NASA : InSight détecte un fort séisme sur Mars

Le président américain Joe Biden lors d'une conférence de presse, le 23 mai à Tokyo.
Photo : AFP/VNA/CVN

"Je me réjouis de ce qu'un premier astronaute japonais nous rejoindra pour la mission sur la surface lunaire dans le cadre du programme Artemis" de la NASA, l'agence spatiale américaine, a déclaré le président américain Joe Biden à Tokyo.

Le programme Artemis consiste à relancer les vols habités vers la Lune et à en tirer des enseignements notamment pour une expédition humaine sur Mars à plus long terme.

M. Biden s'est dit "enthousiasmé" par la collaboration spatiale avec le Japon, qui portera également sur le projet Lunar Gateway, une future station en orbite autour de la Lune.

Seuls des astronautes américains ont foulé le sol lunaire pour l'instant. Le Japon visait auparavant une mission lunaire habitée d'ici 2030, mais son propre programme spatial s'est pour le moment concentré sur des lancements de satellites et de sondes.

Plusieurs astronautes japonais ont par ailleurs déjà séjourné à bord de la Station spatiale internationale (ISS).

L'agence spatiale japonaise, la Jaxa, cherche à renouveler et diversifier ses effectifs : elle a lancé fin 2021 sa première campagne de recrutement de spationautes en herbe depuis plus d'une décennie, cherchant notamment à enrôler des femmes.

APS/VNA/CVN